Mardi 25 juillet, contre Macron et son monde !

Face aux Lois Travail et à l’État d’Urgence, faisons Front Social !
Mardi 27 juin s’est tenue la réunion de constitution
du Front Social Angers, dans la continuité de l’initiative nationale.
Issu-e-s de diverses sensibilités, les participant-e-s ont décidé
collectivement de la mise en place d’une convergence militante
dépassant les habituels clivages partisans.
Des premières commissions se sont créées
( communication, éducation populaire ) afin de riposter et de lutter
pour le retrait des Lois Travail (2016 & 2017) et de l’État d’Urgence.
Nous appelons tou-te-s celles et ceux qui se reconnaissent
dans cette démarche à nous rejoindre.
Prochaine assemblée du Front Social Angers :
Mardi 25 juillet à 19h  Esplanade du Front de Maine
(Entrée Parc Balzac – côté Héron Carré)
Contact : pourunfrontsocialangers@gmail.com
Le Front Social est une coordination composée de syndicats,
associations, collectifs, médias alternatifs, de militants,
de femmes et d’hommes construisant la convergence des luttes
et la riposte à la politique libérale du président Macron.
Le Front Social trouve son origine dans l’appel du 22 avril :

Si l’exécutif légifère par ordonnance,
c’est pour avoir les mains libres dans la destruction
de tout l’édifice social construit par les luttes et la solidarité.
Il entend aussi réprimer plus facilement les  mouvements sociaux
en inscrivant dans le droit courant les règles de l’État d’urgence.
Soyons toutes et tous au rendez-vous avec notre avenir,
celui de nos enfants, de nos petits-enfants,
reprenons ce qui nous appartient,
ne laissons pas notre devenir entre les mains d’une poignée
qui décide depuis trop longtemps sans et contre nous.
S’unir pour ne pas subir, voilà qui prend toute son actualité
à la veille de la guerre sociale que Macron veut mener dès cet été. Jamais une telle initiative n’a été entreprise.
L’heure n’est plus au constat, construisons ce front
en nous unissant le plus largement possible
et écrivons les nouvelles pages de notre histoire sociale.
C’est dans la rue que ça se gagne !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mardi 18 venez fêter la fraternité à la Rose

Mardi 18 juillet à partir de 19 heures,
nous invitons tous les Angevins à venir fêter à La Rose
la victoire de la fraternité sur la bêtise et la haine.
Apportez votre pliant et un petit quelque chose
à boire ou à manger.
Et si vous êtes sur la route des vacances,
n’oubliez pas de noter cette adresse
pour nous envoyer une jolie carte postale
avec un petit message de soutien.
La boîte aux lettres est déjà posée,
nous les lirons au cours de la soirée.Si nous réjouissons bien sûr d’avoir réussi à mettre à l’abri
provisoirement les demandeurs d’asile de La Vendange,
nous restons préoccupés et engagés dans la recherche
de solutions pour les familles roms des deux autres squats.
Et nous saluons particulièrement
les habitants des Trois Paroisses
qui ont subi le même sort indigne mardi dernier
pour leur magnifique appel à résistance !

Plan d’accès à La Rose :
( entrez par le grand portail métallique gris en face du lycée )
Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Journée portes ouvertes au Squat de la Rose

Jetés du Port de l’Ancre, jetés de la Petite Pignonnière, jetés du Château de Moulinsart, jetés aujourd’hui de La Vendange, nos obstinés migrants amoureux de la douceur angevine, ont repris une nième fois leur matelas sur le dos  pour aller quérir asile ailleurs …
Voilà c’est chose faite, un nouveau coin de paradis réquisitionné les attend. Ce sera  La Rose, au 41 avenue Maurice Tardat, juste devant le Lycée Professionnel Simone Veil. Cette maison laissée à l’abandon depuis plusieurs années est la propriété de l’Agglo, nous nous réjouissons donc que nos impôts servent à ce beau geste humanitaire !

Alors oui bien sûr, les grands de ce monde nous feront savoir une nouvelle fois que nous vivons dans un État de « droit » et qu’il y a des règles à respecter. Nous leur répondrons que bien avant le respect des lois, il y a celui des personnes et qu’avant d’ouvrir leurs grands livres de justice, ces braves gens feraient mieux d’ouvrir leurs yeux, leurs oreilles et leur cœur. Ou bien encore plus simplement, si vraiment ils ne comprennent toujours pas : FOUTEZ-LEUR LA PAIX !

N’hésitez pas à faire un saut, à apporter des bouteilles d’eau potable, des fruits, du café chaud ou bien simplement passer dire coucou…
Plan d’accès au Squat de la Rose :
( entrez par le grand portail métallique gris en face du lycée )

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

N’acceptons pas la chasse aux migrants à Angers !

En dépit de nos demandes de conciliation et de nos propositions,
les pouvoirs publics mettront à exécution leur décision
d’expulser les habitants des 3 squats angevins mardi prochain.
Nous n’acceptons pas cette chasse aux migrants
et nous les accompagnerons dans cette nouvelle épreuve.
Demain matin lundi 10 juillet, à partir de 9 heures 30,
soyons nombreux à venir soutenir dans leur déménagement
nos frères somaliens, maliens, tchadiens, réfugiés à La Vendange.
La Communauté d’Emmaüs met à leur disposition
deux camionnettes pour tout emporter
( matelas, meubles, frigo, radiateurs, vaisselle… )
Venez avec gants, sacs poubelle, cartons, bâches plastique,
balais, seaux, serpillère, produits ménagers
et jerricans d’eau potable.
Tous les véhicules seront utiles.
La nouvelle adresse sera communiquée sur le site du Cercle
  en fin d’après-midi. Un petit coucou de tous serait le bienvenu !
Plan d’accès à La Vendange :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vendredi 7 juillet au Mail unis contre la menace d’une nième expulsion…

Hier, des habitants de l’immeuble réquisitionné du Chêne Vert
se sont rendus au Conseil Départemental pour y déposer
un courrier à l’attention de monsieur Christian Gillet :

Si aucun espoir de conciliation ne leur est apporté
d’ici le vendredi  7 juillet,  la menace d’une nième expulsion
viendra à nouveau les désespérer.
Nous appelons tous les Angevins à les retrouver
ce vendredi 7 juillet au bassin du Mail à partir de 14 heures
pour dire notre solidarité avec les plus fragiles.
Nous ne laisserons pas faire.
C’est la misère qu’il faut combattre, pas les miséreux !

Enregistrer

Visite du Pap’40 en Anjou les 29 et 30 juin !

JEUDI 29 JUIN au bar Le Challenge à partir de 20 heures !
Nous accueillerons Alessandro Di Giuseppe, Fils du Capital
le Pap’40 de l’Église de la Très-sainte Consommation.
Si vous ne connaissez pas le bonhomme
prenez le temps de visionner cette vidéo et appréciez…

Le saint-Père se décrit lui-même comme un « artiviste »,
spécialiste des actions de rue théâtralisées
comme ici à Bruxelles devant la commission européenne :

Avec lui, toutes les résistances : au capitalisme, au nucléaire,
à l’injonction consumériste, au diktat de la croissance,
bref à l’abrutissement généralisé,
se changent en un grand bol d’air jouissif et décolonisant !

Jeudi 29 juin, le Pap’40 sera donc des nôtres au bar Le Challenge
à partir de 20 heures pour échanger avec nous sur cette forme de militantisme qu’il affectionne et pour préparer ensemble une action de rue que nous mettrons en pratique
le lendemain vendredi 30 juin
dans les rues d‘Angers entre 12h et 14h !

Et pour clore la journée en beauté,
le VENDREDI 30 JUIN, tous à Nantes !

Alessandro Di Giuseppe y jouera son spectacle Croissance reviens !
à la Salle Bretagne à 20h30 ( 23 rue Villebois-Mareuil )
La billetterie est ouverte :
vous pouvez retirer vos places dès à présent
au bar Le Challenge ( 12 place Mendes France à Angers )
Pas de prix fixé, participation aux frais selon vos possibilités.
( un don minimum de 5€ serait souhaitable )
Et ci-dessous, un appel à covoiturage
pour que tout le monde puisse se rendre à Nantes
dans de bonnes conditions  :


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Café repaire mardi 6 juin : un député, ça sert à quoi ?

« Député » : membre d’un groupe, chargé d’une mission déterminée

Un député, ça sert à quoi ?
A l’approche des nouvelles élections législatives, le Café repaire vous invite à une soirée-discussion autour du fonctionnement, des valeurs et des enjeux du parlementarisme.
Les formations politiques locales, tous bords confondus, ont été invitées à participer à ce débat.
Et vous, vous en pensez quoi ?
« La démocratie parlementaire repose sur une prétendue égalité des droits qui fait bon ménage avec l’injustice sociale ; son fonctionnement repose sur une délégation des pouvoirs vers les élu-es. Nous n’avons aucun moyen de contrôler voire révoquer ces carriéristes de la politique qui défendent trop souvent des intérêts qui ne sont pas les nôtres ( financements occultes, détournements de biens publics, privatisations des services publics, lois anti sociales, soumission à l’oligarchie capitaliste… ).
En démocratie parlementaire, il y a bien un clivage entre riche et pauvre, entre élu et électeur. Si nous appelons à s’abstenir aux élections, c’est parce que nous pensons que les systèmes de représentation parlementaire ne sont pas émancipés du capital, et pérennisent un système politique qui s’est délégitimé. Notre proposition alternative est une société d’égaux où chacun-e doit avoir le droit de s’associer aux autres, pour participer, décider, et mandater — autrement qu’avec un bulletin de vote, tous les cinq ans — des représentants qui doivent rendre compte devant leurs mandataires. Si nous nous abstenons, c’est que nous assumons nos responsabilités en appelant à ne pas se reposer sur le personnel politique ; c’est surtout pour appeler à construire quotidiennement l’autogestion, depuis nos lieux de travail jusque dans nos quartiers ou associations. C’est un plus sûr chemin vers la liberté que la dépendance aux politiciens offerte par la représentation parlementaire ! 
»
( Extrait du Monde libertaire  –  14/12/2006 )

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer