Demandons des comptes à la SOCLOVA

Ce lundi 26 septembre, l’accès à l’eau a été coupé aux familles Rom (avec enfants + bébé) occupantes d’une réquisition à Angers.

C’est une atteinte à la dignité des personnes quelles qu’elles soient.

Ce bâtiment appartient à la SOCLOVA, société de gestion de logements dits « sociaux ». C’est un petit immeuble qui a pour vocation d’être détruit au profit d’un parking pour les supporters du SCO.

Nous, le Cercle 49 et le CSSP49, demandons de rétablir immédiatement l’accès à l’eau pour ces familles.

 Nous vous appelons à manifester votre indignation devant les bureaux de la SOCLOVA ce mercredi 28 septembre à 16h30 au 43 avenue Yolande d’Aragon -Angers- (proche salle du Quai).

Pour aider les familles Rom privées d’eau, merci d’apporter des récipients pleins d’eau potable au lieu de protestation ce mercredi 28 septembre à partir de 16h30 au 43, avenue Yolande d’Aragon. Ils leur seront transmis sur leur lieu d’habitation le soir même.

Venez nombreux, merci de diffuser cet appel.
pas-deau

Mobilisation générale ! NDDL samedi 8 octobre Inscription aux cars

affiche-8-octobre

Acculé par les mobilisations massives des 9 janvier et 27 février, le gouvernement a organisé en juin une consultation biaisée. Se croyant forts du résultat de cette mascarade, les pro-aéroport et le premier ministre ont confirmé leur intention de procéder cet automne à l’évacuation et à la destruction de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, de ses cultures, de sa faune et de sa flore, de ses habitats et activités ainsi que des liens entre toutes celles et ceux qui se sont attaché.es à ce bocage. Ces déclarations font fi de la situation juridique du dossier puisqu’entre autres les autorisations de travaux ne sont toujours pas accordées.

Les porteurs du projet ne semblent pas avoir non plus mesuré la détermination de celles et ceux qui habitent ce bocage, des militant.es engagé.es à leurs côtés, le soutien dont ce mouvement bénéficie dans la région et bien au-delà, ainsi que l’implication des comités locaux. Ces 2000 ha de bocage et ce qui s’y vit sont aujourd’hui porteurs d’espoirs indéracinables face au saccage du vivant, des terres agricoles et à la marchandisation du monde. Il est impensable qu’ils disparaissent !

A l’initiative de l’ensemble du mouvement d’opposition au projet d’aéroport, nous marquerons donc le 8 octobre notre volonté commune d’empêcher toute agression contre la ZAD et tout démarrage des travaux. En écho à bien d’autres luttes paysannes, comme au Larzac, nous ferons résonner le sol de milliers de bâtons. Nous les laisserons sur place, en nous engageant ensemble à venir les reprendre, en cas d’intervention, et à défendre la ZAD, ses habitant.es, paysan.nes et l’avenir qui s’y construit.

Nous monterons également ensemble un hangar dont les éléments ont été fabriqués durant l’été sur la ZAD par des dizaines de charpentier.es. Cette œuvre collective concrétisera notre volonté de nous organiser pour la résistance en créant un lieu qui sera une base d’appui en cas de tentative d’expulsion, autant qu’une structure commune pour le futur.

Convergeons vers Notre-Dame-des-Landes le 8 octobre 2016,
Rendez-vous à 10h dans le bocage, à pied, en tracteur ou à vélo.
Que chacun-e apporte son bâton, sculpté, décoré
et le mette dans les roues du projet.
Tous et toutes ensemble, empêchons l’aéroport !


Inscrivez-vous le plus tôt possible via le formulaire ci-dessous      
     si vous souhaitez y monter en car afin d’estimer au mieux le nombre de personnes décidées ( chaque inscription est individuelle ).
Le prix aller/retour sera fixé à 12€ par personne ( paiement dans le car en chèque ou en espèces ) à mutualiser comme d’habitude, selon la générosité des uns et des autres.
Rendez-vous samedi 8 octobre place de la Rochefoucault à 7h45 pour un départ d’Angers à 8 heures. 
Retour à 17h de Notre-Dame des Landes avec une petite visite à la Cabane angevine enchantier de la Noë verte pour une arrivée vers 20 heures sur Angers suivant l’enthousiasme des troupes et l’humeur de la maréchaussée.

Pour INFO ! Ne manquez pas jeudi 22 septembre la venue de Françoise Verchère à Angers qui animera au cinéma Les 400 Coups le débat sur la question des « Grands Projets inutiles » après la projection du film   L’intérêt général et moi.
linteret

Le patrimoine angevin s’enrichit d’un squat

affiche

Jetés du Port de l’Ancre, jetés de la Petite Pignonnière, jetés du Château de Moulinsart, nos obstinés migrants ont repris courageusement matelas et couvertures sur le dos mercredi dernier pour aller chercher asile ailleurs …
Voilà c’est fait, un nouveau coin de paradis réquisitionné les attend. Ce sera  La Vendange, route de Paris à la sortie d’Angers.
Et voilà le si gentil Bachir avec sa jambe malade trottant sur sa béquille vers cet abri de fortune. Et voilà le vieux Youssouf aux cheveux blancs déposant son bout de matelas dans un recoin sous l’escalier. Et puis arrivent le doux Omar, le sérieux Sako, le joyeux Idriss…
Tous ont repris espoir.

Alors oui bien sûr, les grands de ce monde nous feront savoir une nouvelle fois que nous vivons dans un État de « droit » et qu’il y a des règles à respecter. Nous leur répondrons que bien avant le respect des lois, il y a celui des personnes et qu’avant d’ouvrir leurs grands livres de justice, ces braves gens feraient mieux d’ouvrir leurs yeux, leurs oreilles et leur cœur. Ou bien encore plus simplement, si vraiment ils ne comprennent toujours pas : FOUTEZ-LEUR LA PAIX !
A dimanche 25 septembre à partir de 14 heures. Un coin goûter sera dressé sur la terrasse. N’hésitez pas à apporter gâteaux, fruits, boissons ou café chaud.
Nous goûtons particulièrement les financiers.
Compte-rendu de la journée par la LDH49. Merci.

Plan d’accès à La Vendange ( route de Paris  en sortant d’Angers, sur la gauche entre les arrêts de bus Route de Paris et Provins )
plan-dacces

Tous à Flamanville !

En 2015, les 3⁄4 des réacteurs nucléaires français ont dépassé leur limite d’âge. Le risque de catastrophe est donc imminent. Comme à Fukushima et Tchernobyl ce seront des milliers de km2 inhabitables, des centaines de milliers de personnes déplacées, des centaines de milliards d’euros volatilisés… Utilisons les 60 milliards d’euros prévus pour le rafistolage des vieux réacteurs dans les alternatives énergétiques (solaire, biomasse, éolien, hydrolien…). Neuf ou vieux, un réacteur nucléaire est dangereux. Le combustible du nouveau réacteur EPR doit être introduit à Flamanville, avant avril 2017. Il constitue une réelle menace avec ses nombreuses malfaçons dont la plus grave est celle de la cuve !
nucleaire10Ces 1er et 2 octobre 2016 se tiendra un grand  rassemblement à Siouville près de Flamanville à l’appel du Collectif AntiNucléaire Ouest et de la Fédération antinucléaire de Bretagne, là où se construit l’EPR et où seront « rafistolés » deux vieux réacteurs.
Des départs groupés en car des régions Rhône-Alpes, Île de France, Poitou – Charentes, Pays de Loire, Bretagne et Normandie sont d’ores et déjà prévus. Le Cercle se joint à l’appel du réseau SDN 49 qui invite tous les Angevins opposés à l’industrie nucléaire à monter en masse le samedi 1er octobre à Flamanville.
Inscrivez-vous le plus tôt possible pour affréter les bus au départ d’Angers à l’adresse suivante :  angers.flamanville@gmail.com
– Départ samedi 1er octobre à 6 heures place de la Rochefoucault
– Retour à Angers samedi soir vers minuit
– Tarif : 25€ (tarif réduit possible) à payer sur place le samedi
– Renseignement complémentaire, contactez le 06.68.73.63.09
flamanville5Tous à Flamanville !
Programme complet du weekend : ici.

nucleaire11

Combattons la misère, pas les miséreux !

Il fallait s’y attendre, ici chez nous à Angers comme là-bas dans le lointain Calais, la « chasse au migrant » est désormais ouverte…
Nos décideurs ont cru bon d’inscrire au calendrier des mesures urgentes à prendre,  l’expulsion manu militari des occupants du château de Moulinsart, sans la moindre proposition de relogement cela va sans dire. Les caniveaux sont secs, tout va bien.
Soulagement donc pour tous les bons républicains qui se félicitent que le « droit » va enfin être respecté et pour tous les xénophobes obtus qui veulent faire savoir que ces profiteurs étrangers ne sont pas les bienvenus chez nous. Bien triste nouvelle pour nous autres, simples philanthropes qui avons la déraison de croire encore qu’un autre monde, humain et solidaire, reste possible.
desir2Ce matin, pour bien faire comprendre à tous ces parasites venus d’ailleurs qu’ils ne méritent vraiment pas leur place dans ce petit paradis de Moulinsart, les autorités ont même cru bon de leur couper l’eau ! Très chouette idée, l’étape suivante pour les déloger sera peut-être de les enfumer ?
Dans ce moment difficile, tâchons de nous montrer solidaires de ces hommes avec qui nous avons chanté, dansé, joué au foot, planté des tomates, partagé les frites-maison et ri devant les farces de Charlot en regardant avec eux un mercredi soir d’été La ruée vers l’or
N’hésitez donc pas à leur apporter de l’eau puisque ce privilège leur a été retiré ainsi que des sacs pour qu’ils puissent se préparer et ne pas être privés de leur peu d’affaires.
Nous appellerons l’heure venue à se tenir présents à leurs côtés pour témoigner des conditions de cette évacuation, pour les aider matériellement et les soutenir moralement.
Et faire savoir encore et toujours bien sûr que jeter à la rue sans aucune ressource des personnes exilées qui viennent chercher refuge parmi nous est parfaitement indigne d’un pays qui se dit civilisé !
sans-papiers-5

Café repaire de rentrée : Non aux usines à vaches !

Café repaire ferme des mille vaches

Mardi 6 septembre, le Cercle invite les Angevins à venir rencontrer, soutenir, lutter aux côtés des opposants à la ferme des 1000 vaches.
Plusieurs membres du collectif NOVISSEN viendront spécialement de la commune de Drucat dans la Somme pour participer à ce Café repaire de rentrée.  Voici le message qu’ils nous envoient :

Ami(e)s Angevins,
NOVISSEN ( Nos VIllages Se Soucient de leur ENvironnement ) est l’association qui s’est créée en 2011, suite au projet de ferme-usine de 1000 vaches, à Drucat, près d’Abbeville dans la Somme. Un projet initié par un entrepreneur du BTP, véritable usine dans laquelle sont confinées 1000 vaches laitières et 750 génisses, le tout agrémenté d’un méthaniseur énorme ( la puissance de ce méthaniseur a été diminuée de moitié grâce à notre résistance ).
Tout dans ce dossier soulève l’indignation : montage financier obscur, pollution prévisible des nappes phréatiques et de l’air, production de lait de piètre qualité. Et pour finir la réalité insupportable de la souffrance animale ( on sait par le témoignage d’employés que les codes de bonnes pratiques ne sont pas toujours respectés dans l’usine ).
Nous luttons sans relâche, tenaces et nombreux, au point d’être devenus emblématiques de la lutte contre l’agro-industrie. A nos côtés se tiennent la Confédération paysanne, L 214, et bien d’autres. Pour autant, nous avons besoin de soutien et d’amitié. Le dimanche 11 septembre 2016 pour notre troisième fête anti-mille, Fabrice Nicolino sera des nôtres. Venir c’est s’opposer à l’agro-industrie !

Venez nous rencontrer à Angers le 6 septembre !
Rejoignez nous à Drucat le 11 septembre !
Le CERCLE organise le covoiturage et l’hébergement pour le rassemblement de Drucat ( départ le samedi 10 dans l’après-midi/retour le dimanche 11 en soirée ), remplissez le formulaire de contact ci-dessous :


1000 vaches
programme

Retour aux sources

Le Cercle 49 se fait un plaisir de se joindre aux prochaines mobilisations angevines du mouvement Nuit Debout. Il sera donc présent au banquet populaire prévu samedi prochain 3 septembre sur la place du Ralliement à partir de 19 heures.
nuit debout 3Le Cercle 49 renouera ainsi avec sa première aspiration : créer des lieux de débat dans l’espace public, expérimenter des espaces ouverts de rencontre et de résistance. Bref, faire de la « politique ».
C’était au printemps 2011, il était déjà fort question de questionner en place publique le fonctionnement de notre si belle démocratie…
histoireL’année suivante, le Cercle appelait les Angevins à se retrouver sous le chapiteau du kiosque du jardin du Mail. Au grand dam de la mairie qui craignait de voir l’équipement municipal du kiosque dévolu  à la seule  « culture » devenir un véritable espace d’expression politique… Comme si donner la possibilité aux personnes de parler, de débattre, de lire, de chanter, d’écrire, de s’exprimer n’était pas éminemment culturel !
Programmation CERCLEEt puis retour sur la place du Ralliement en 2014, en clin d’œil au mouvement Occupy Wall-street de New-York, nous nous retrouvions une nouvelle fois à essayer de construire ensemble cet autre monde possible si nécessaire.
Alors à samedi prochain, y’aura des livrets de chant pour égayer la lutte et des financiers à se mettre sous la dent, bien sûr !
Affiche Occupy ze Ralliement couleur 22 mars

La loi travail a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de notre indignation. A la suite de la mobilisation en ligne derrière le mot d’ordre #OnVautMieuxQueCa et dans l’effervescence créatrice provoquée par le film Merci Patron, un collectif de citoyens ouvert, déterminé, joyeux et pragmatique s’est formé. A la convergence des luttes sociales et écologistes puis de la mobilisation étudiante, notre mobilisation vise d’abord à rassembler et à libérer une parole citoyenne inaudible dans les cadres étriqués de la représentation politique traditionnelle.
Pour passer du clavier au pavé, nous avons décidé d’occuper pacifiquement des places publiques. La #NuitDebout est née d’un pari fou auquel le nombre a donné raison. Nourris des expériences citoyennes des indignés, d’occupy et des printemps arabes, nous construisons une dynamique horizontale, non-violente et créative.
Toutes les conditions sont réunies pour que s’accomplisse enfin un véritable renouvellement démocratique conçu collectivement par des citoyens jusqu’ici résignés et écœurés. Partout en France, des initiatives bourgeonnent spontanément, voulues par des citoyens désireux de reprendre en main leur présent et leur futur.

nuit debout

Création d'un Espace de Rencontre Citoyen, Ludique et Educatif