Vendredi 13 mars Ensemble pour le climat !

Vendredi 13 mars à 14 heures,
marchons ensemble depuis la place du Ralliement
pour faire entendre nos déterminations communes !

Appel national :
Les organisations ATTAC, CGT, Confédération Paysanne, FSU,  Greenpeace, Les Amis de la Terre, Oxfam, Union Syndicale Solidaires
appellent à participer massivement aux marches pour le climat. Jamais il n’a été aussi urgent d’affronter ensemble les crises sociales et écologiques. Les alertes des scientifiques se succèdent pour expliquer que nous sommes la dernière génération à pouvoir agir pour y faire face. Le climat et les enjeux sociaux figurent en tête des préoccupations de la population et le soutien aux mobilisations récentes pour les retraites et les services publics a été massif.
Mais le gouvernement reste sourd adoptant une même logique : le refus de parler d’une autre répartition des richesses est justifié par une course sans fin à la croissance faisant fi de la situation  écologique.
Nous sommes pourtant convaincu-e-s que la résolution de ces crises réside dans une profonde remise en cause du système politique et économique actuel, que nous devons collectivement exiger du
gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre et les
inégalités sociales.
L’État, en lien avec les collectivités locales, doit pour cela reprendre ses habits délaissés de planificateur, afin d’organiser au mieux la transition agricole, industrielle et énergétique nécessaire et veiller à accompagner solidement tout-e-s les salariée-s dans l’évolution des métiers. Les travailleuses et travailleurs et leurs organisations doivent pouvoir participer et décider au sein du processus de reconversion. Le développement de services publics de qualité et de proximité et la création de millions d’emplois sont également  nécessaires à la transition écologique et sociale.
Nous devons enfin contraindre les multinationales, banques et institutions financières à cesser d’alimenter le changement
climatique, à protéger et respecter les droits des salarié-e-s, préserver et renforcer les acquis sociaux et non les faire reculer.
Combattre les dérèglements climatiques, c’est aussi refuser l’injustice sociale. Se déplacer, se nourrir, se loger, se chauffer,
produire, consommer autrement est possible et souhaitable. Les alternatives sont connues et nombreuses et pourtant les décideurs
politiques et économiques retardent leur mise en œuvre au nom d’intérêts particuliers.
· Ensemble, exigeons une meilleure répartition des richesses pour garantir une existence digne pour chacun-e.
· Ensemble, exigeons une réelle transformation de notre système pour répondre à l’urgence climatique.
Message de Youth for Climate – Angers :
Nous sommes étudiant.e.s, lycéen.ne.s et collégien.ne.s, travailleur/
se/s, chômeur/se/s, et nous avons décidé de ne pas rester les bras croisés face au changement climatique et à l’effondrement de la
biodiversité. Aujourd’hui, à l’heure où les sécheresses, les inondations et la hausse des températures s’intensifient en France, et partout à travers le monde, nos perspectives d’avenir sont sérieusement compromises. Nous sommes inquiets.e.s et en colère face à l’inaction de nos dirigeant.es, soulignée récemment lors de l’échec programmée de la COP25. Nous entendons les différents messages toujours plus alarmants des scientifiques, principalement du GIEC et de l’IPBES, comme un appel à agir et à changer  rapidement notre mode de vie.
C’est pourquoi la jeunesse – et avec elle des femmes et hommes de toutes les générations – est appelée à se mobiliser partout les 13 et 14 mars. Les marches pour le climat ont pour but d’amener la société et les dirigeant.es politiques à réaliser les changements qui   s’imposent. Depuis déjà un an maintenant, nous agissons pour que cette urgence soit reconnue à toutes les échelles. Nous agissons aux côtés de millions de jeunes à travers le monde, dont Greta Thunberg, en allant voir les élu.es, en usant de tous les moyens qui sont à notre disposition.
Cela ne devrait pas être notre rôle, nous devrions apprendre, comprendre le monde dans lequel nous grandissons, mais nous ressentons le devoir d’agir. Nous n’avons pas d’autre choix que de prendre les devants et d’engager sans plus attendre les  changements importants à réaliser pour nous assurer un futur viable, juste et paisible.
Mais nous n’y arriverons pas seul.e.s : pour que ces marches soient décisives, nous avons besoin de vous. Ainsi, nous vous invitons à nous rejoindre ce vendredi 13 mars à Angers (14h, place du Ralliement) et le samedi 14 mars à Paris, ou à travers la France et le monde. Dans d’autres pays, les jeunes sont encouragé.e.s et soutenu.e.s dans leurs mobilisations : pour que notre société puisse ouvrir les yeux sur les enjeux présents, nous comptons sur vous !

Dimanche 8 mars 15H Concert de soutien

Le Cercle 49 relaie cet appel d’Asile et Partage
qui vous invite à un concert de soutien
aux jeunes exilé.e.s vivant à Angers
le dimanche 8 mars au Bistrot des Citoyens du Monde.
( 45 route de Cholet à Mûrs-Érigné )
Réservation souhaitée par mail à  asileetpartage@gmail.com

Depuis 18 mois, une vingtaine de mineurs isolés étrangers vivent dans une maison réquisitionnée par le Collectif de Soutien aux Sans-Papiers. Leur minorité n’ayant pas été reconnue, comme pour 90 %. d’entre eux, par le Conseil Départemental du Maine et Loire, ils ne peuvent bénéficier d’aucun droit ni prise en charge par les pouvoirs publics.
Face à ce vide juridique et afin que ces jeunes ne soient pas exposé-e-s à la violence de la rue, le Collectif et l’association Asile et Partage se mobilisent et tentent de subvenir à leurs besoins les plus élémentaires :  nourriture, produits d’hygiène, vélos, entretien des lieux,  cartes de bus,  et apprentissage des savoirs de base.
Le souhait le plus cher de ces jeunes est d’avoir accès à l’éducation et à une formation professionnelle mais cela a un coût que ne peut assumer notre association qui ne bénéficie d’aucune subvention.
C’est pourquoi aujourd‘hui, avec ce concert, nous faisons appel à votre solidarité  pour leur permettre d’être scolarisé.e.s,  de poursuivre leurs démarches administratives et de disposer de conditions décentes de vie.
Cet argent permettra de leur assurer un avenir.

Bâillonner les quartiers Grande Ourse 19h30

Jeudi 5 mars, le collectif  « Justice pour nos quartiers – Pas Sans Nous 49, syndicat des quartiers populaires », actif localement, s’invite au centre ville d’Angers, à la Grande Ourse ( friche sociale et culturelle auto-gérée ), alliée, pour co-organiser un débat avec le sociologue Julien Talpin, chargé de recherche au CNRS, auteur du livre publié par les éditions Les étaques : « Bâillonner les quartiers. Comment le Pouvoir réprime les mobilisations populaires. »
En présence de militant-e-s activistes de certaines cités HLM, il s’agira de relier la réalité locale avec des analyses générales.
Expulsion d’un local associatif, surveillance policière de militants, articles médiatiques mensongers, différences de traitement d’auto-organisations d’habitant-e-s, répression de collectifs de lutte contre des morts en prison ou contre les violences policières, répression d’une jeunesse, discriminations, clientélisme, enquêtes municipales injustifiées, interdiction à l’expression… à Angers comme ailleurs, les luttes des quartiers populaires ont été les premières à subir des stratégies du Pouvoir pour étouffer des mouvements de contestations. Il s’agira d’évoquer la systémique de cette répression organisée et de la relier afin d’essayer des pistes de convergences pour y faire face.

On en débat ensemble ! Lundi 2 mars 18H30

Une nouvelle Assemblée des assemblées de Gilets jaunes se tiendra à Toulouse les 7, 8 et 9 mars 2020. Après celles de Saint-Nazaire, de Montceau-les-Mines ou de Montpellier, l’appel de Commercy suit son petit bonhomme de chemin…
L’objectif étant d’imaginer et de construire un projet alternatif de société en dégageant des consensus forts.

Pour cette nouvelle assemblée, 5 thèmes de débat ont donc été retenus par les Gilets jaunes qui y participeront :
1- Comment sortir du capitalisme, quelles stratégies et tactiques ? (Choisi par 46 groupes et 507 GJ.)
2- Stratégies de lutte et d’actions dans le mouvement GJ (Choisi par 44 groupes et 476 GJ. )
3- Processus constituant (Constituante, Révision ou création d’une constitution). (Choisi par 43 groupes et 476 GJ.)
4- Comment préserver et étendre nos services publics dont ceux arrachés par le Conseil National de Résistance, pour plus de justice sociale ? (Choisi par 36 groupes et 414 GJ.)
5- Organisation du mouvement des gilets jaunes (Choisi par 36 groupes et 384 GJ. )
Lundi 2 mars à la Bourse du Travail ( 18H30 ) venez en débattre avec le groupe Cité Jaune Angers qui a élu 4 délégué.es qui porteront ensuite notre parole à l’Assemblée des assemblées de Toulouse du 6 au 8 mars. La parole est libre… et jaune.

Zéro projet destructeur ! Ni grand, ni petit !

Le Cercle 49 relaie et soutient l’appel à manifestation
LE 29 FÉVRIER  A NANTES
contre LES PROJETS INUTILES DE L’OUEST.
Convergeons et résistons avant qu’il ne soit trop tard !
Ensemble dans la rue, contre leur monde de fric et de béton !
UN COVOITURAGE AU DÉPART D’ANGERS EST PRÉVU :
S’INSCRIRE ICI .

Les projets auxquels nous devons nous opposer sont nombreux et il est temps de confluer pour faire comprendre aux collectivités et entrepreneurs-ses que nous ne voulons plus voir notre planète souillée par leurs projets mortifères d’un autre temps.
Le samedi 29 février à Nantes, convergeons nos luttes contre les projets inutiles du « Grand Ouest » pour stopper la logique de bétonisation, de métropolisation, de précarisation, de gentrification et de croissance économique derrière tout ces projets détruisant notre avenir commun !
Convergeons et Résistons avant qu’il ne soit trop tard !
De la part des personnes et des collectifs réunies à la ZAD de la Dune à Brétignolles sur Mer les 11-12 Janvier 2020, à toutes celles et ceux qui souhaitent faire converger ou rejoindre les luttes contres les GPPD2I (Grands et Petits Projets Destructeurs Inutiles et Imposés), nous lançons l’APPEL à :
 – à se retrouver pour une grande manifest’action le 29 février à Nantes à partir de 12h au Miroir d’Eau,
à venir occuper les rues autour d’un moment de célébration du vivant,
– à venir découvrir de vos yeux les luttes locales, celles qui protègent au quotidien la nature, la population, les animaux et ; qui se montreront de manières festive, carnavalesque et théâtrale tout au long de la journée le long d’un parcours plein de surprises, de débats et d’actions contre la bétonisation et la métropolisation de notre monde,
– à sortir de l’isolement pour trouver une prise contre le système capitaliste et le désastre écologique en cours en soutenant et en rejoignant ces luttes locales par votre présence,
NOUS, INDIVIDU-E-S ET COLLECTIFS EN LUTTE contre la destruction des terres maraichères, contre la bétonisation des territoires de biodiversités, contre la marchandisation, la privatisation et le tourisme croissant qui artificialise nos espaces de vies, contre la gentrification et l’exclusion des plus précaires de nos centres villes, contre la surveillance massive et l’aseptisation de nos vi(ll)es, en somme contre la métropolisation-prédation toujours plus grandissante, nous appelons tout ceux qui se reconnaissent dans cet appel et œuvrent pour l’émergence decommuns et de communes libres à nous rejoindre dans une manifest’action carnavalesque et populaire pour exprimer nos droits et nos revendications.
– à venir PARTAGER un moment de solidarité avec les luttes : contre le surfpark de Saint Père en Retz, le port de Brétignolles sur Mer, les bassines du marais poitevin, les plates-formes logistiques qui fleurissent de partout, le contournement de l’est d’Orléans et son pont à Mardié, la piscine nucléaire de Belleville sur Loire, l’extension du port de Saint-Nazaire sur le site du Carnet, la centrale à gaz de Landivisiau, les usines à bitumes, zones industrielles, centres commerciaux, les fermes usines d’élevage intensif et tant d’autres encore…
– à se rendre compte qu’il est possible de sortir de cette culture de l’égoïsme qu’on nous inculque ! En agissant tout de suite, maintenant et très concrètement contre les multiples projets industriels qui finissent de détruire ce qu’il reste de ruralité dans nos territoires désertés, victimes des métropoles; en agissant là, tout de suite, collectivement face aux catastrophes actuelles (Australie, Amazonie, Afrique : la planète toute entière !), en luttant contre ces projets de croissance économique mortifère !
– à venir en nombre, entre amis, familles, collègues, camarades, voisins, pour soutenir celles et ceux qui, trop souvent isolés, à seulement quelques-un.e.s, mettent entre parenthèse une partie de leur vie pour défendre la terre, l’eau et le vivant contre des barons locaux, fourbes, cyniques, avides d’enrichir leurs intérêts et ceux de leurs congénères bétonneurs et industriels,
– à venir vous rendre compte que, des ZAD aux ronds-point, il n’y a qu’ un pas, que tout commence par des cabanes, par un imaginaire et une créativité foisonnante, faite de recyclage et de débordements dans la joie pour renforcer les luttes, et construire le monde de demain,
Notre avenir à tous.tes se construit dès maintenant.
Nous avons, nous les êtres vivants de la Terre le droit d’exister et d’être entendus, nous sommes la nature qui se défend, parce que l’impossible est à exiger, est à créer, à expérimenter collectivement, parce que c’est une question de survie !
Nous sommes la transmission, nous sommes les coquelicots, la baleine et les cabanes, nous sommes l’eau, le feu, le vent, la terre, nous sommes les gardiennes et les gardiens d la vie !
VENEZ !  ENSEMBLE, RETROUVONS-NOUS !
AVEC NOS INITIATIVES DIVERSES ET VARIÉES, DÉGUISÉ.E.S EN TRITONS, OISEAUX, LYNX, LOUVES OU SIMPLEMENT EN ÉTANT PRÉSENT-E-S !
Toutes les infos
concernant la préparation et l’organisation de cette journée sur le site de la confluence des luttes de l’Ouest contre les projets destructeurs inutiles et leur monde : LAISSE BÉTON !

Création d'un Espace de Rencontre Citoyen, Ludique et Educatif