Archives pour la catégorie Café repaire

Visite du Pap’40 en Anjou les 29 et 30 juin !

JEUDI 29 JUIN au bar Le Challenge à partir de 20 heures !
Nous accueillerons Alessandro Di Giuseppe, Fils du Capital
le Pap’40 de l’Église de la Très-sainte Consommation.
Si vous ne connaissez pas le bonhomme
prenez le temps de visionner cette vidéo et appréciez…

Le saint-Père se décrit lui-même comme un « artiviste »,
spécialiste des actions de rue théâtralisées
comme ici à Bruxelles devant la commission européenne :

Avec lui, toutes les résistances : au capitalisme, au nucléaire,
à l’injonction consumériste, au diktat de la croissance,
bref à l’abrutissement généralisé,
se changent en un grand bol d’air jouissif et décolonisant !

Jeudi 29 juin, le Pap’40 sera donc des nôtres au bar Le Challenge
à partir de 20 heures pour échanger avec nous sur cette forme de militantisme qu’il affectionne et pour préparer ensemble une action de rue que nous mettrons en pratique
le lendemain vendredi 30 juin
dans les rues d‘Angers entre 12h et 14h !

Et pour clore la journée en beauté,
le VENDREDI 30 JUIN, tous à Nantes !

Alessandro Di Giuseppe y jouera son spectacle Croissance reviens !
à la Salle Bretagne à 20h30 ( 23 rue Villebois-Mareuil )
La billetterie est ouverte :
vous pouvez retirer vos places dès à présent
au bar Le Challenge ( 12 place Mendes France à Angers )
Pas de prix fixé, participation aux frais selon vos possibilités.
( un don minimum de 5€ serait souhaitable )
Et ci-dessous, un appel à covoiturage
pour que tout le monde puisse se rendre à Nantes
dans de bonnes conditions  :


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Café repaire mardi 6 juin : un député, ça sert à quoi ?

« Député » : membre d’un groupe, chargé d’une mission déterminée

Un député, ça sert à quoi ?
A l’approche des nouvelles élections législatives, le Café repaire vous invite à une soirée-discussion autour du fonctionnement, des valeurs et des enjeux du parlementarisme.
Les formations politiques locales, tous bords confondus, ont été invitées à participer à ce débat.
Et vous, vous en pensez quoi ?
« La démocratie parlementaire repose sur une prétendue égalité des droits qui fait bon ménage avec l’injustice sociale ; son fonctionnement repose sur une délégation des pouvoirs vers les élu-es. Nous n’avons aucun moyen de contrôler voire révoquer ces carriéristes de la politique qui défendent trop souvent des intérêts qui ne sont pas les nôtres ( financements occultes, détournements de biens publics, privatisations des services publics, lois anti sociales, soumission à l’oligarchie capitaliste… ).
En démocratie parlementaire, il y a bien un clivage entre riche et pauvre, entre élu et électeur. Si nous appelons à s’abstenir aux élections, c’est parce que nous pensons que les systèmes de représentation parlementaire ne sont pas émancipés du capital, et pérennisent un système politique qui s’est délégitimé. Notre proposition alternative est une société d’égaux où chacun-e doit avoir le droit de s’associer aux autres, pour participer, décider, et mandater — autrement qu’avec un bulletin de vote, tous les cinq ans — des représentants qui doivent rendre compte devant leurs mandataires. Si nous nous abstenons, c’est que nous assumons nos responsabilités en appelant à ne pas se reposer sur le personnel politique ; c’est surtout pour appeler à construire quotidiennement l’autogestion, depuis nos lieux de travail jusque dans nos quartiers ou associations. C’est un plus sûr chemin vers la liberté que la dépendance aux politiciens offerte par la représentation parlementaire ! 
»
( Extrait du Monde libertaire  –  14/12/2006 )

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Café repaire Mardi 2 mai Corruption des élus, le feuilleton continue…

Rendez-vous mardi 2 mai pour une nouvelle soirée Café repaire avec le collectif Angers Rassemblement Stop Corruption.
Alors, est-il possible d’empêcher les dérives de ceux qui détiennent les rênes du pouvoir ou bien pensez-vous comme le proverbe péruvien « Donnez du pouvoir à un ver de terre, il deviendra un serpent. » ?
Les formations politiques locales ( tous bords confondus… ) ont été invitées à venir exprimer leur point de vue.
Venez donner le vôtre.
Au Challenge, 19h30 comme d’hab’.

Mercredi 22 mars à 20 h Adoptez une friche !

Les amis du Cercle 49 et de Nuit Debout Angers vous convient à « l’adoption d’une friche » à Angers, délaissée par des propriétaires plus motivés par les gains d’un investissement foncier que par la joie de faire vivre un espace naturel dans un environnement urbain…
L’adresse de la friche est connue et nous nous préparons à  réquisitionner cette terre accaparée et inutilisée pour la rendre à tous les Angevins qui souhaiteraient en faire un agréable lieu de vie et de rencontre. Ce sera le samedi 25 mars et nous déposerons la veille des invitations dans les boîtes aux lettres des habitants du quartier pour les convier à venir nous rencontrer, discuter et tâcher de jeter ensemble les bases d’une collaboration heureuse.
Nous sommes d’ores et déjà une soixantaine de « parrains » à avoir répondu présent à cet appel et nous comptons sur toutes les bonnes volontés pour embarquer dans l’aventure :

Rendez-vous mercredi prochain 22 mars (  au bar Le Challenge à partir de 20 heures ) pour une ultime réunion de préparation !

N’hésitez pas à venir prêter main-forte à l’organisation de cette grande « journée d’inauguration  » qui se veut chaleureuse et festive ( repas partagé, musique, ateliers divers, travaux collectifs de jardinage et de bricolage… ) avec en point d’orgue la pose d’une plaque de bienvenue. Vous trouverez ici une liste exhaustive des ateliers qui seront mis en place  : Ateliers 25 mars
Le plan pour se rendre sur la friche vous sera communiqué par mail au dernier moment, préférant rester le plus discret possible sur son  emplacement précis en attendant le grand jour, histoire de ne pas avoir à essuyer ( du moins dès la première heure ) le désaveu de nos bons maîtres, les décideurs publics.
Souhaitons que cette réquisition de terre, accaparée pour l’instant par quelques propriétaires vénaux et laissée sans scrupule à l’abandon, reçoive la sympathie des habitants du quartier et qu’elle signe le départ d’une longue suite ici et là, d’autres adoptions de parcelles en déshérence !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Mercredi 15 mars – 20 h – soirée de soutien aux centres autogérés grecs

Bravo aux Angevins, collecte réussie au pied de la yourte de Nuit Debout installée au Ralliement pendant ces trois derniers samedis ! Merci aux personnes qui se sont déplacées de Laval ou de Cholet pour venir y déposer leurs dons, merci aux camarades de Loire-Atlantique qui ont collecté de leur côté, merci au Bistrot des Citoyens du Monde pour sa contribution.
Ce sont plus de 100 kilos de dons qui vont s’en aller rejoindre dès jeudi prochain les collectes initiées dans 30 autres départements.
Au final, le convoi solidaire qui s’ébranlera le 25 mars pour aller soutenir les centres autogérés d’Athènes et de Thessalonique sera composé de 20 fourgons au départ de France, d’un fourgon belge, d’un fourgon suisse et d’un autre espagnol.
Arrivée des 150 kg de la collecte angevine chez Yannis et Maud.
Et un grand merci à nos convoyeurs, Jocelyne et Gérard !

Et maintenant…
RENDEZ-VOUS MERCREDI 15 MARS
au bar Le Challenge à partir de 20 heures

pour clôturer cette collecte en compagnie de Pascal Franchet, président du CADTM France. Soirée de discussion et d’information sur la réalité vécue par le peuple grec avec projection de petits films vidéo ainsi qu’une liaison en direct par skype avec le réalisateur franco-grec Yannis Youlountas. Des cartons seront disponibles pour recevoir de nouveaux dons ( fournitures ou argent ).
Vous trouverez ici la liste des besoins principaux.
Encore merci de votre soutien, quelle que soit la forme, ne serait-ce qu’en partageant l’info. De leur côté, nos camarades grecs et réfugiés attendent avec impatience l’arrivée du convoi pour fêter ensemble cette nouvelle jonction entre nos mouvements de lutte, par-delà les frontières, d’un bout à l’autre de l’Europe, et au-delà avec nos camarades réfugiés…
Bien à vous,
Yannis Youlountas
Collectif artistique et solidaire ANEPOS

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Café repaire Mardi 7 mars Anjou : terre d’accueil ?

Mardi 7 mars, le Cercle 49 convie les collectifs et les organisations qui se préoccupent de soutien aux migrants à venir exposer leur projet et leur travail à l’occasion de ce nouveau Café repaire.
Cette soirée d’information et de discussion a pour objectif de faire connaître les réelles difficultés que rencontrent les migrants dans leur parcours administratif et tâcher de dissiper les nombreux préjugés qu’on entend ici et là à leur égard. La Cimade 49 sera présente pour nous dévoiler les arcanes de ce véritable parcours du combattant. Seront présents aussi des membres du Collectif segréen pour la libre circulation des personnes, en lutte autour de Segré depuis de nombreuses années pour défendre les droits de familles yézidies, kazakhs ou tchétchènes.
La Fédération 49 du Parti Socialiste ainsi que l’équipe municipale ont accepté de participer à la soirée.  Nous pourrons ainsi exprimer et échanger sur nos différences de points de vue.

affiche-clandestins2
La soirée sera entrecoupée de courts extraits du film d’Andrea Rawlins-Gaston Clandestins, magnifique reportage sur la vie à Paris de cinq travailleurs sans-papiers.
A mardi 7 mars, à partir de 19h30 au Challenge comme d’hab’.cafe-repaire-7-mars-migrants

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

réunion de famille à gauche de la gauche


Mardi 7 février, 19h30 au bar Le Challenge

le Café repaire convie à une même table
les diverses sensibilités de la gauche radicale.
Vous savez bien, celle qu’on dit « anticapitaliste »,
celle qu’on qualifie tour à tour de marxiste, communiste,
internationaliste, altermondialiste, révolutionnaire,
prolétarienne, extrême, gauchiste, rouge, libertaire…
Qu’est-ce qui se dessine derrière tous ces épithètes ?
Quelles sont nos visions respectives de l’économie,
de l’écologie ou bien de la démocratie ?
Et surtout quels moyens, les uns et les autres,
avons-nous choisi pour lutter ?
anticapitalismeRéunion de famille donc de la « gauche de la gauche »…
Celle qui n’a cesse de crier dans les rues  à l’injustice sociale,
à l’exploitation des uns sur les autres et de tous sur la planète.
Celle qui vomit le dogme libéral de la compétition généralisée
et l’état d’urgence pour faire oublier les tas d’urgences.
Celle qui se passionne pour la ZAD de Notre-Dame des Landes
et ses alternatives pour s’affranchir de l’aliénation consumériste.
Celle qui accueille  ses frères étrangers les bras grands ouverts
et qui appelle à l’internationalisme, à l’universalisme.
Ensemble, tâchons de mettre en avant ce qui nous unit.
Ensemble, discutons de ce qui nous divise.

Débat en 3 parties de 40 minutes :
– Notre vision de la vie économique :
Organisation de la production, gestion des ressources naturelles
Organisation du travail, services publics,
Utilisation de l’argent, salariat, commerce
– Notre vision de la vie démocratique
Institutions, prises de décision, citoyenneté
– Notre vision de la lutte !
Comment provoquer le changement ?

Chacun vient avec son opinion ( et son organisation s’il le désire ).

revolte-14

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer