Les prochains Café repaire

café repaireNos prochains rendez-vous :
( Et n’hésitez pas à nous faire connaître vos idées de débat, de soirée… )

 

Mardi 19 décembre 2017 ( au Challenge – 19h30 )
Migrants, défis de solidarité
Avec le projet de marche La solidarité court les rues
et l’association Tous migrants


Mardi 9 janvier 2018 ( au Challenge – 19h30 )
Bure, poubelle nucléaire
Le projet, la lutte


Mardi 13 février 2018 ( au Challenge – 19h30 )
Amnesty international
Défendre les droits humains


Et toujours dans les cartons :

Le protectionnisme, passage obligé ?
La propriété, c’est le vol ?
Rendre la justice, mission impossible ?
Les bonnes œuvres sont-elles si bonnes ?
Concurrence, compétition, hiérarchie… la loi de la jungle ?
Abstentionniste, qui es-tu ?
Contre l’exclusion, quels remèdes ?
Les idéaux communiste et chrétien sont-ils si différents ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Une réflexion sur « Les prochains Café repaire »

  1. Le système capitaliste est basé sur la société anonyme, un instrument de domination… Le capitalisme c’est la domination par l’argent, avec les grandes entreprises, les banques d’affaire, le grand casino de la Bourse. Ces sociétés sont puissantes et bien protégées derrière des murs épais. L’Etat s’est assujetti à leur pouvoir en empruntant à des banques privées… C’est pour faire la guerre que l’Etat s’est ruiné le plus.
    L’impôt est essentiellement pour la guerre. La liberté n’existe pas dans ce monde surarmé. Pour devenir libres il faut refuser de payer l’impôt militaire, et les taxes en proportion du budget de la défense armée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :