Archives pour la catégorie Rencontres

Samedi 17 septembre Fêtons le RAARE !

Le Cercle 49 relaie cette invitation fort sympathique du RAARE
( Ravitaillement Alimentaire Autonome & Réseaux d’Entraide ) :

🎉Oye oye! La fête du RAARE approche à grand pas !
🌞 Vous l’attendiez, elle arrive dans moins d’un mois, le samedi 17 septembre !
🎶 Quoi de mieux que de commencer la rentrée en musique au Petit Faiteau ? ( à Saint-Georges sur Loire )
Nous vous y attendrons avec impatience à partir de 15h !
Au programme :
🌱 Dans l’après-midi, visite du jardin, village asso, table ronde…
🎤 Le soir : concerts !
🍴🥞 Crêpes et repas sur place !
💶 Entrée à prix libre
⚠️ Toutous autorisés mais en laisse

Du jaune au programme des Accroche-coeurs

Ce samedi après-midi, le groupe CJA avait décidé d’ajouter une touche de jaune au programme des Accroche-coeurs : une magnifique brochette de banderoles entourant le bassin du Mail et une table-souvenir des nombreux samedis angevins animés par les Gilets jaunes depuis le 17 novembre 2018.
Après tout, cette nouvelle édition des Accroche-coeurs était bien placée sous le signe des retrouvailles ?
Une animation bon enfant donc, très appréciée des passants et qui n’a pas coûté un sou à la ville !

Ciné-Débat autour du nucléaire

Le Cercle 49 relaie cette invitation
de l’antenne locale du réseau Sortir Du Nucléaire :
Et vous, que ferez-vous en cas d’accident nucléaire à Chinon ?
Venez en discuter avec nous atour du film « L’été nucléaire »

vendredi 16 septembre à 20h
au centre Jean-Carmet à Mûrs-Erigné.

Une exposition de dessins réalisés par une artiste japonaise à partir de paroles d’enfants de la région de Fukushima sera visible à partir de 15 heures dans la salle principale du centre Jean Carmet ( entrée libre ). Cette exposition présente au moyen de 12 panneaux issus du travail de recherche de Madame Akiko IDA anthropologue, le vécu et les interrogations des enfants de Fukushima suite à l’accident nucléaire de 2011. Ils sont illustrés par des dessins de Misato Yugi dessinatrice au Japon.
L’actualité autour du nucléaire est bouillante, ce n’est donc pas le moment de faiblir ! Venez nombreux.ses !!

Dimanche 11 septembre Vive la presse libre !

À l’occasion du deuxième anniversaire de La Topette, la presse indépendante d’investigation et satirique des Pays de la Loire s’invite au Héron carré.

À l’occasion des deux ans de La Topette, nous avons le plaisir de vous inviter à une discussion et un apéro avec la fine fleur de la presse satirique et d’investigation des Pays de la Loire.
Rendez-vous ce dimanche 11 septembre à 17h30 à la guinguette du Héron Carré au parc Balzac à Angers pour une discussion suivie d’un apéro autour de l’importance d’une presse locale qui n’a pas peur de mettre les pieds dans le plat.
Venez rencontrer, échanger et découvrir autour d’un verre les journalistes de :
La Topette, journal local, populaire et indiscipliné du Maine-et-Loire

La lettre à Lulu, le sale gosse de la presse nantaise

Le Sans-Culotte 85 le canard vendéen qui ne joue pas les fayots

A DIMANCHE ET TOPETTE !

Festival VADE METRO

Le VADE METRO festival, c’est quoi ?
C’est 4 jours de discussions, de rencontres et de fête du jeudi 26 au dimanche 29 mai au Héron Carré !
Le VADE METRO FESTIVAL, c’est pour vous présenter un futur projet de local, qui mêlera restau solidaire, café, bibliothèque, ludothèque, accueil de jour, distributions alimentaires et vestimentaires, conférences et concerts.
Le VADE METRO FESTIVAL, c’est 4 jours pour se retrouver, cogiter sur la question de la Métropole et des dynamiques de métropolisation, grignoter, boire un verre, découvrir des assos et collectifs, et faire la fête.

\\ 𝗩𝗘𝗡𝗗𝗥𝗘𝗗𝗜 𝟮𝟳 𝗠𝗔𝗜 //
✩ 𝗗𝗜𝗦𝗖𝗨𝗦𝗦𝗜𝗢𝗡𝗦 ✩
► 𝟭𝟯𝗛 : 𝗤𝘂𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗿𝘀 𝗽𝗼𝗽𝘂𝗹𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗮 𝗠é𝘁𝗿𝗼𝗽𝗼𝗹𝗲.
Quelle histoire commune lie les quartiers populaires et la métropole ? La ville est historiquement un espace vers lequel les classes populaires se tournent. C’est aussi ces mêmes classes, qu’on retrouve dans ces quartiers dits populaires, qui ont pour partie construit les villes et les métropoles. Quelle place aujourd’hui pour ces quartiers dans la nouvelle métropole ? Que racontent les rénovations urbaines ? Quelles perspectives ?
✩ 𝗖𝗢𝗡𝗖𝗘𝗥𝗧𝗦 ✩
► 20h30 : ⚡​𝗗𝗘𝗟𝗜 𝗧𝗘𝗟𝗜 ⚡​ 𝗖𝗼𝗻𝗰𝗲𝗿𝘁 𝗰𝗼-𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀é 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲 𝗛é𝗿𝗼𝗻 𝗖𝗮𝗿𝗿é 𝗲𝘁 𝗹𝗲 𝗝𝗼𝗸𝗲𝗿’𝘀 𝗣𝘂𝗯 : https://fb.me/e/391s2Eb69


✨​✨​✨​ 𝗣𝗥𝗢𝗚𝗥𝗔𝗠𝗠𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡 ✨​✨​✨​ \\ 𝗝𝗘𝗨𝗗𝗜 𝟮𝟲 𝗠𝗔𝗜 //
✩ 𝗗𝗜𝗦𝗖𝗨𝗦𝗦𝗜𝗢𝗡𝗦 ✩
► 𝟭𝟯𝗛 : 𝗤𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂𝗲 𝗹𝗮 𝗠é𝘁𝗿𝗼𝗽𝗼𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 ?
Temps introductif du week-end : on présente le projet de local, les discussions des 4 jours, et on essaie de balayer un peu les notions de « Métropole » et de « Métropolisation ».
► 𝟭𝟰𝗛 : 𝗟𝗮 𝗰𝗿𝗶𝘀𝗲 𝗱𝘂 𝗹𝗼𝗴𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗳𝗮𝗰𝗲 à 𝗹’𝗲𝗻𝗷𝗲𝘂 𝗱𝗲 𝗹’é𝘁𝗮𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘂𝗿𝗯𝗮𝗶𝗻.
Les métropoles sont des pôles attractifs, notamment quand on éprouve des difficultés à vivre ou à survivre. Historiquement, les villes voient se concentrer des publics populaires et précaires, qui se retrouvent confrontés à la difficulté de se loger. Ainsi, la réponse classique est de construire des logements – sociaux mais pas que. Pourtant, la question écologique actuelle rappelle une autre injonction : celle de l’utilité des terres qui entourent les villes, d’un point de vue de la biodiversité (zones humides…) comme de l’agriculture et de l’alimentaire (terres arables des ceintures maraîchères). Quelles perspectives ?
✩ 𝗦𝗣𝗘𝗖𝗧𝗔𝗖𝗟𝗘 ✩
⚡​𝗟𝗲𝘀 𝗝𝗼𝗶𝘇𝗼𝘀⚡​
► 21h30 / Théâtre d’Ombres et Jongle de Flammes
Les Joizos présentent un spectacle poétique et hypnotique, mêlant scénettes narratives en théâtre d’ombres et moments abstraits de jongles enflammés.

\\ 𝗦𝗔𝗠𝗘𝗗𝗜 𝟮𝟴 𝗠𝗔𝗜 //
✩ 𝗗𝗜𝗦𝗖𝗨𝗦𝗦𝗜𝗢𝗡𝗦 ✩
► 𝟭𝟯𝗛 : 𝗣𝗲𝗿𝘀𝗽𝗲𝗰𝘁𝗶𝘃𝗲𝘀 : 𝗠é𝘁𝗿𝗼𝗽𝗼𝗹𝗲 𝗲𝘁 𝗧𝗲𝗿𝗿𝗶𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲𝘀
Face aux enjeux évoqués lors des deux premiers jours, quelles initiatives aujourd’hui pour répondre aux questions de mal-logement, d’étalement urbain, de l’alimentaire en ville, de la place des quartiers populaires ? Quel lien à penser, entre le rural et l’urbain, dans les territoires de demain, face aux injonctions écologiques et sociales ?
✩ 𝗖𝗢𝗡𝗖𝗘𝗥𝗧𝗦 ✩
⚡​ 𝗟’𝟭𝗰𝗼𝗻𝘀𝗼𝗹𝗮𝗯𝗹𝗲 ⚡​
►20h30 / Rap manifeste
L’1consolable n’est pas celui qui se morfond sur son sort et geint à la première occasion, mais celui qui refuse de se consoler de ce dont il n’y a pas matière à se consoler : un état des choses lui apparaissant comme injuste. C’est ainsi que sur de bons vieux breakbeats hip-hop teintés de jazz, de blues, ou de soul, L’1consolable chante avec véhémence la violence d’une société qui la pratique au quotidien tout en la prêtant à ceux qui se retournent contre elle.
🎧​ https://bit.ly/3Mnh5ji

⚡​ 𝗦𝗸𝗮𝗹𝗽𝗲𝗹 𝘅 𝗥𝗮𝗮𝗻 ⚡​
►21h30 / Rap militant
Il a été rappeur au sein de Première Ligne, fondateur de La K-Bine, enfant de la lutte et des quartiers, Skalpel parcourt le rap français comme un territoire de militantisme depuis vingt ans. Sa musique bserve aussi bien les détails qui font les quartiers qu’elle scande la mémoire des luttes à travers le monde. Pour lui, le rap est à la fois un moyen et une fin. Une fin car il est passionné par ce son avec lequel il grandit et dans lequel il cumule aujourd’hui une vingtaine d’années d’expérience. Un moyen car c’est pour lui un vecteur pour ses messages et ses obsessions.
🎧​ https://r2an-recordz.bandcamp.com/album/skalpel-x-raan

\\ 𝗗𝗜𝗠𝗔𝗡𝗖𝗛𝗘 𝟮𝟵 𝗠𝗔𝗜 //
✩ BAL POPULAIRE ELECTRODELUXE ✩
⚡ 𝗟𝗲𝘀 𝗥𝗲𝗶𝗻𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗕𝗮𝗹 ⚡
► 15h00
De l’amour, du style et de la sueur.
De grandes valses acrobatiques, des petits pas serrés hiphopiens. Des danses tout de suite maintenant pour se retrouver et sentir la musique nous enlacer.

✨​✨​✨​ 𝗩𝗜𝗟𝗟𝗔𝗚𝗘𝗦, 𝗜𝗡𝗧𝗘𝗥𝗩𝗔𝗡𝗧-𝗘-𝗦 𝗘𝗧 𝗔𝗡𝗜𝗠𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡𝗦 ✨​✨​✨​
– La Topette (journal)
– Association DAL National
– Justice Climatique Angers
– Librairie Contact
– Librairie Les Nuits Bleues
– RAARE
– Guillaume Faburel (Labo Triangle / Université de Lyon)
– Editions du Petit Pavé
– Le Cartel des Cantines
– La Freepicerie
– Réseau Autonome du Bâtiment
– Youth for Climate
– Auto-École Autogérée
+ D’autres à venir…

✨​✨​✨​ 𝗜𝗡𝗙𝗢𝗦 𝗣𝗥𝗔𝗧𝗜𝗤𝗨𝗘𝗦 ✨​✨​✨​
📍​ Où ?
LE HÉRON CARRÉ
Parc Balzac
49000 Angers
📍​ Combien ?
Événements totalement gratuit / La plupart des stands sont à prix libre.
📍​ Miam / Glouglou ?
Restauration et bar sur place.
Produits locaux.
Possibilité de restauration végétalienne.
🖍️​ Visuel : LOOZD

Nous sommes en guerre Jeudi 19 mai au 122

Jeudi 19 mai, le média indépendant Infoscope et Radio Campus Angers nous proposent une projection inédite (première publique sur Angers !) du documentaire “Diviser et Régner”, ultime épisode de la trilogie « Nous Sommes En Guerre », réalisé par Adam Fourage et Benoit Delrue.
Cette projection aura lieu au 122 ( Tiers-lieu convivial de rencontres, d’échanges et de multi-activités porté par l’association Paï Paï au 122 rue de la Chalouère ) à prix libre et sera suivie d’une rencontre proposée par l’équipe du film ( Infoscope ) et de l’équipe de rédaction de Radio Campus Angers et son responsable : Hugo Checinski.
L’accueil se fera à partir de 19h30 pour le début de la projection à 20h.
Au cœur du débat :
Questionner l’indépendance des médias, et des médias locaux en particulier. Mais aussi : Quels débouchés politiques et sociaux après les crises sanitaires ?
Synopsis :
À quel point la pandémie de Covid-19 a-t-elle percuté notre société ? La vie sociale s’adapte tant bien que mal, le mouvement social peine à fédérer et les partis progressistes se divisent quant aux débouchés politiques à la veille de l’élection présidentielle 2022. Pour mieux comprendre la présente situation, la science historique revêt une importance cruciale pour saisir les enjeux d’un passé, non si lointain, confronté à des épidémies dévastatrices et à la guerre.
Les reportages ancrés en Pays-de-la-Loire appellent à la réflexion et laissent place à l’interprétation quant aux possibles ouverts par la séquence que nous vivons.

Jeudi 20/01 C’est quoi la participation citoyenne ?

Soirée qui s’annonce fort sympathique à la MPT Monplaisir ( 3 rue de l’Écriture ) le jeudi 20 janvier à 20h30 : «  On va quand même pas leur donner les clefs de la voiture ! « 
Conférence gesticulée sur la « participation citoyenne » revisitée par Claire Hofer, qui y a œuvré à sa manière : celle de l’Éducation populaire, en brandissant « l’utilité publique » comme une gousse d’ail face aux dominants-vampires, pour finir par passer dans des trous de souris de plus en plus petits, puis devenir conférencière gesticulante.
D’où ça vient la « démocratie participative » et à qui ça profite ? Participer à quoi ? Avec quel pouvoir ?
Notre service public start-uppé, des « marques de villes » imbéciles, la participation-concertation-mascarade : les puissants font fort pour éviter à tout prix le contrôle citoyen !
Une critique un peu méchante, marrante, douloureuse, incomplète et partageuse de la communication publique, celle qui, normalement, est au service des citoyens, des associations, des services publics et des élus du peuple.
Des pistes et puis l’espoir qui revient : ahou, ahou, ahou !

Samedi 9 octobre 14H/17H Quel monde d’Après ?

Agissons face à l’urgence sociale et environnementale !

Le collectif « Plus jamais ça 49 » lance un appel  à toutes les forces progressistes et humanistes pour reconstruire ensemble le  futur : écologique, féministe et social, en rupture avec les politiques menées jusque-là et le désordre néolibéral.
Rendez-vous le samedi 9 octobre sur l’esplanade Cœur de Maine de 14 heures à 17 heures.
1 rapport, 1 plan, 36 propositions, des initiatives locales, des animations, débats, stands.

Le 18 janvier 2020, dans un monde frappé de stupeur et d’immobilisme par la pandémie, 8 organisations nationales, syndicales et associatives, publiaient une tribune intitulée « Plus jamais ça » pour appeler à la reconstruction d’un monde de justice sociale et environnementale.
Rapidement rejointes par une vingtaine d’autres organisations et associations, la dynamique collective « Plus jamais ça » a publié, le 26 mai 2020, un « plan de sortie de crise » composé de 34 mesures d’urgence soumises au débat public.
12 mois plus tard, plus d’une trentaine de collectifs locaux Plus jamais ça se sont librement organisés sur l’ensemble du territoire. Dans les conditions que nous avons tou·tes connues d’entraves de nos libertés fondamentales, ils ont organisé des luttes exemplaires pour faire la démonstration qu’un autre monde est non seulement urgent mais surtout possible : mobilisation pour le rétablissement des trains Perpignan-Rungis, contre l’installation d’entrepôts Amazon, pour l’accès de tou·tes à une alimentation saine.
Au niveau national, nous nous sommes uni·es pour faire entendre la voix de salarié·es qui, comme à Chapelle Darblay ou à Grandpuits, ont élaboré des projets innovants, économiquement responsables et répondant à l’urgence sociale et environnementale.
Aujourd’hui, nous revendiquons un véritable plan de rupture.
Parce que l’heure n’est plus à sortir de la crise mais à rompre franchement avec tout ce qui l’a nourri et la maintient vivace : le capitalisme effréné qui détruit les emplois et les ressources naturelles,
qui accentue les inégalités sociales et laisse chaque jour davantage de nos concitoyen·nes sur le bord du chemin.
Parce qu’il est urgent de rompre avec le dogme de la résilience institué par le président Macron qui promeut l’individualisme et l’adaptation quand, plus que jamais, il faut stimuler le collectif, la solidarité et nos capacités à transformer ce qui est.
La loi « climat et résilience » fait d’ailleurs la part belle au monde d’avant qui demeure le monde d’aujourd’hui et sera immanquablement celui de demain si nous ne réagissons pas.
Cette année et demie de confinement a bouleversé et détérioré nos conditions de vie et de travail, en premier lieu pour les plus précaires. La jeunesse n’a jamais autant été délaissée et si peu considérée. En attisant les inégalités et en confortant l’isolement, la précarisation, le fatalisme et l’individualisme, le président Macron attise les ressorts de la violence et des discriminations.
Ce plan rompt précisément avec cette idéologie dévastatrice.
Ainsi, ce plan de rupture est le résultat de nos échanges, jamais conquis d’avance, souvent ardus, toujours exigeants, avec l’ensemble des collectifs locaux et des organisations nationales. Nous avons refusé la facilité qui aurait consisté à compiler l’ensemble des propositions de chacune de nos organisations.
A la veille de nouvelles échéances électorales déterminantes, ces propositions ont vocation à alimenter les débats, nos mobilisations et à proposer des solutions réalistes qui répondent aux urgences tant sociales qu’environnementales.
L’alliance inédite de nos organisations nationales fait la démonstration concrète que la crise exige un arc de forces uni, seul capable de poser les mesures qui doivent être prises pour bâtir un monde humaniste, solidaire et digne.

Propositions pour un plan de rupture

Fêtons la démocratie ! Samedi 2 octobre

📯 Des citoyen.nes attiré.es par la perspective d’une après-midi de
partage et de rencontres se sont réunis pour conclure de leur apport
commun au Rassemblement pour la démocratie.
Samedi 2 octobre 2021 sur la place du Ralliement à Angers,
nous sommes invité.es à nous rassembler à partir de 14h30, libres, joyeux.ses et solidaires.

Faisons bloc pour la démocratie, à Angers comme ailleurs !

☔ Pour rester au sec, plusieurs barnums seront montés au dessus de nos têtes.
🎉 Pour le bien de ce rassemblement, voici ce qui a été offert à la
commune d’Angers pour se retrouver dans la bonne humeur et la conscience du moment présent.

📢📣📢📢📣📢
PROGRAMME DU RASSEMBLEMENT POUR LA DÉMOCRATIE :

• LE MARCHÉ ROUGE •🍆🍎🍅
Venez profiter d’un marché de légumes et de fruits frais
prix libre à partir de 0€

• LE PORTEUR DE MOTS • 🎯🏷📜
N’avez-vous rien à dire en ce moment ? Adultes, enfants, venez saisir
l’occasion de vous faire entendre et accrochez vos mots sur le porteur.
accès libre

• OPEN MIC • 🎤🎤🎤
Venez saisir le microphone, approchez le de votre bouche et prononcez les mots qui vous viennent, bienvenue à l’open mic, la parole est à vous.
accès libre
limité à 5 minutes en cas d’affluence
sauf décision contraire de la foule, bien sûr
!

• MUSIQUE • 🎹🎼🎶
Venez partager vos titres dans la playlist de l’après-midi. Meilleurs
hits et meilleurs choeurs en pagaille.
accès libre

• CANTINES • 🍘😇
Venez déguster les crêpes des maraîchers militants du R.A.A.R.E ou vous désaltérer avec un thé à la menthe du jardin
prix libre à partir de 0€

Jeudi 30 septembre 20H Soirée Asile et Partage

Le Cercle 49 relaie cette invitation de l’association Asile et Partage à la projection du film documentaire « Numéro 387 disparu en Méditerranée » suivie d’une discussion avec la réalisatrice, le jeudi 30 septembre au centre Jacques Tati de Belle-Beille ( 5 rue Eugénie Mansion ).

Ce documentaire de 62 minutes, sorti en 2019, retrace l’histoire d’un naufrage au large des côtes de la Libye en avril 2015. Il comptait entre 800 et 1100 personnes migrantes et seules 28 d’entre elles ont survécu.
Pendant 3 ans, la réalisatrice Madeleine Leroyer suit une équipe de chercheurs dans leur quête d’identification. À travers leurs effets personnels, ils tentent de redonner une identité à ces disparus, en majorité maliens, sénégalais et soudanais.
Contribution volontaire : la somme des dons sera partagée entre la réalisatrice du film et l’association Asile et Partage.
Ouverture des portes à partir de 19h30.
Sans réservation, mais jauge maxi 100 personnes.
Avec Passe sanitaire.
Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter le 07 86 06 82 50