Lundi 23 juin : appel à soutien des enseignants et parents d’élèves du collège La Venaiserie

Lundi 23 juin à 17h30 devant la préfecture d’Angers : rassemblement contre les expulsions à l’appel des enseignants et parents du collège de la Venaiserie à Saint- Barthélemy d’Anjou.

 Communiqué de presse

Angers le 14 juin 2014,

Nous, enseignants et parents d’élèves du collège La Venaiserie avons appris avec stupeur qu’une de nos élèves se trouve avec sa mère sous le coup d’une Obligation à Quitter le Territoire Français.

Nous ne pouvons admettre qu’une de nos élèves ne soit pas sûre de faire sa rentrée en septembre avec tous ses camarades et se retrouve dans un pays dans lequel, sa sécurité ne serait pas assurée.

Nous avons été informés au mois d’avril que Mme P avait été déboutée de sa demande d’asile. Elle se trouve depuis dans une situation précaire, ne bénéficiant plus ni de logement, ni d’aides.

Mme P et ses filles ont dû quitter précipitamment l’Angola en juillet 2012, suite à l’agression dont elles ont été victimes, pour des prises de position politiques. Mme P est arrivée en France en juillet 2012 et sa fille R a été inscrite dès octobre 2012 au Collège La Venaiserie, où elle suit depuis deux ans une scolarité exemplaire.

Nous avons soutenu Mme P dans ses démarches auprès de la Préfecture de Maine et Loire pour obtenir une régularisation à titre humanitaire et avons appris récemment le refus qui lui était de nouveau opposé.

Très inquiets pour le devenir de cette famille et de notre élève, nous sollicitons aujourd’hui une audience auprès de M . le Préfet de Maine et Loire afin que sa situation puisse être ré examinée.

Révoltés devant le refus de la Préfecture de Maine et Loire d’accorder à Mme P et ses filles l’admission exceptionnelle au séjour qu’elles sollicitaient, nous, enseignants et parents du Collège La Venaiserie de Saint Barthélémy d’Anjou, avons décidé d’occuper notre Collège à partir du mardi 17 juin, afin de dénoncer cette situation et d’appuyer notre demande d’audience auprès de M. le Préfet.

Publicités

Mardi 1er juillet – Le Café repaire débat du Revenu de base inconditionnel

Pour la dernière soirée de cette saison riche en invités, le Café repaire recevra mardi 1er juillet le Collectif nantais du Mouvement International pour un Revenu de Base Inconditionnel.  Si  cette idée vous titille les neurones, voici un début d’analyse que vous retrouverez en totalité sur leur site http://revenudebase.info/

 » Une nouvelle manière d’aborder le travail
Le revenu de base est un droit inaliénable, inconditionnel, cumulable avec d’autres revenus, distribué par une communauté politique à tous ses membres, de la naissance à la mort, sur base individuelle, sans contrôle des ressources ni exigence de contrepartie, dont le montant et le financement sont ajustés démocratiquement. Le revenu de base implique de reconnaître les liens de profonde interdépendance qui unissent les membres d’une société, et qui conditionnent cet épanouissement. C’est même l’un de ses traits les plus frappants : il invite à prendre conscience du fait qu’on travaille toujours pour les autres, même si on a l’illusion de travailler pour soi parce qu’on en retire un salaire.

Mettre en place un revenu de base, c’est donner le choix à chaque individu de s’engager dans des activités auxquelles il donne du sens, et qui donc seront des activités productives de sens lorsqu’elles ne sont pas productives économiquement. C’est donc un puissant catalyseur, un formidable investissement dans de nouvelles activités, vectrices de richesse économique et sociale. C’est aussi un moyen pour que chacun puisse aborder le travail de façon plus sereine, sans peur du chômage. Il est prouvé en outre, qu’un individu agissant par peur (chômage, précarité, soumission à une autorité …) est amené à des comportements d’évitement (abuser du système, grappiller des avantages, alimenter la concurrence …) et à des somatisations (coût sanitaire du stress au travail), tandis que celui qui choisit, qui participe, est plus investi et donc plus efficace avec un minimum d’énergie et de tensions individuelles ou collectives. Un jeune grandira plus sereinement sans les angoisses de chômage, de régression sociale véhiculées par ses parents, les médias, l’Ecole… « 

Café repaire 1er juillet ( le revenu de base )

 

Mardi 10 juin – Café repaire spécial  » Retour sur Mai 68 « 

Café repaire 10 juin (l'esprit de Mai 68l )2

Le Café repaire vous invite à vous replonger dans l’esprit de Mai 68 :

19h-19h30 :
Exposition d’affiches de Mai 68 et de leurs détournements sur un fond sonore de chansons de lutte.
19h30-20h :
Récital live de chansons de l’année 1968 ( 1ère partie )
Bob Dylan, Otis Redding, Leonard Cohen, Graëme Allwright…
20h-20h45 :
Débat avec Sergio Ghirardi : La pratique situationniste
20h45-21h15 :
Projection d’extraits vidéo :
Archives de l’INA,   L’An 01  » film culte adapté de la bande dessinée de Gébé,  De la servitude moderne de Jean-François Brient, liens avec les révoltes actuelles ( printemps érable, Indignés… )
21h15-22h :
Débat avec Sergio Ghirardi : Est-il possible de revivre aujourd’hui une telle insurrection ?
22h-22h30
Récital live de chansons de l’année 1968 ( 2ème partie )
Neil Young, The Rolling Stones, Jacques Brel, Simon & Garfunkel…

PARTICIPATION LIBRE

Les débats auront lieu en présence de Sergio Ghirardi, auteur du livre Nous n’avons pas peur des ruines  :  http://www.insomniaqueediteur.org/publications/nous-navons-pas-peur-des-ruines

Tout près du bonheur

 

Vidéo – Projection-débat du film « Ne vivons plus comme des esclaves »


Les angevines et angevins ont participé le 25 mars 2014, à la projection du film Ne vivons plus comme des esclaves, en présence de son réalisateur Yannis Youlountas, suivie d’un débat public.

La soirée était organisée par Le Cercle (Café Repaire) et ATTAC49

Le film Ne vivons plus comme des esclaves est à votre disposition sur le sitedans sa version intégrale.

Vidéo réalisée par Naz Oke, pour Yannis Youlountas, Le Cercle et Attac49 

Mardi 6 mai – Café repaire à l’heure européenne

A l’approche des élections européennes, le Café repaire invite les représentants des partis politiques locaux à venir exposer et défendre leur vision de la construction de l’Union européenne  :
Démocratie, économie et écologie… quels projets défendez-vous ?

Emmanuel Drouin pour la liste d’Isabelle Thomas ( PS )
Régine Bruny pour la liste de Yannick Jadot ( EELV )
Daniel Fleury pour la liste de Myriam Martin ( FdG )
Jean-Luc Godet pour la liste NPA
Florian Poulin portera la parole d’Alternative Libertaire
L’UMP a décliné notre invitation…

Café repaire 6 mai ( construction européennel )

Samedi 22 mars et tous les samedis suivants

 

Le printemps angevin… ça vient !

Le Cercle se prépare à s’installer Place de Ralliement à partir du samedi 22 mars 2014, en pleine foire électorale, mascarade démocratique où toutes les options essentielles sont tues : décroissance, autogestion, indépendance des médias, partage du travail et des richesses, cosmopolitisme, sortie de société marchande…

Retrouvons-nous chaque samedi entre 15h et 18h

Prenons la parole
Un micro pour lire des poésies, des textes…
Une assemblée pour discuter, débattre…

Osons les arts
Chanson, théâtre, graphisme, danse…

Vivons la solidarité
Apportons nos tables pliantes, nos tabourets…
Partageons un bon quelque chose à boire et à manger…
Faisons circuler nos livres, donnons ce qui ne nous sert plus…

Sans vous, rien ne se fera…
Avec vous, tout est possible !

Journées de préparation chez les Lutins 1

*Vous pouvez les suivre toute l’activité du Cercle sur la page :
Les prochains RDV

Journées de préparation chez les Lutins 2