Notre vraie nationalité est le genre humain

Merci mille fois Siné, ton dernier édito fait chaud au cœur !
Savourez…

Siné

« J’aimerais beaucoup être déchu de ma nationalité ! Je n’en ai qu’une, mais c’en est une de trop. J’aimerais être apatride, libéré de cette estampille que je n’ai pas choisie. La vraie liberté serait de n’être fiché nulle part, pas répertorié, d’être débarrassé, une fois pour toutes de cet inutile carcan. Mieux, j’aimerais pouvoir changer de nationalité selon mon gré : un jour Argentin, le lendemain Écossais, un jour Finlandais, l’autre Grec. Pour déconner et brouiller les pistes. Foutre la merde !

cosmopolitisme 3

Qu’est-ce que j’en ai à secouer d’être français ? Y’a vraiment pas de quoi la ramener, ni d’ailleurs s’en plaindre. Je m’en branle ! Je m’en tamponne le coquillard ! C’est un pur hasard d’être né à Ménilmontant. Avoir été pondu à Pétaouchnock, à Tataouine ou à Nouméa aurait-il changé quoi que ce soit à ma personnalité ? Serais-je plus con d’avoir vu le jour au bord du lac Baïkal ou encore plus intelligent que je ne le suis si ma mère avait accouché dans les montagnes Rocheuses ?

migrants 4

L’amour de la nationalité, la fierté d’appartenir à un peuple plutôt qu’à un autre est une stupidité qui m’a toujours foutu les boules. C’est aussi con que de se vanter d’être hétéro, pédé ou lesbienne. Fier d’être anar, révolté, rebelle, oui ! Fier de résister, de désobéir, de chier sur l’autorité, oui ! Fier d’être impie, profanateur, mécréant, oui, trois fois oui ! Mais s’enorgueillir d’être breton, basque ou serbe, faut être taré de chez taré ! Le nombre de conflits, de carnages, de bastons, de massacres, de tueries, dus à cette notion aberrante de propriété privée et de fatuité est incalculable. Depuis l’âge des cavernes, on n’arrête pas de s’étriper, de se lacérer, de se déchirer, ça dure depuis des siècles et ça continue ! On ne cesse de s’entretuer au nom de cette foutue nationalité.

cosmopolitisme 4

Brûlons nos papiers d’identité !
Effaçons toutes traces d’appartenance à une quelconque nation.
Devenons des êtres humains sans étiquettes… et crachons à la gueule de tous les nationalistes !
                                                                              ( Siné Mensuel  Janvier  2016 )
nationalisme

Publicités

3 réflexions sur “ Notre vraie nationalité est le genre humain ”

  1. Des lignes signées SINE, fortes et intéressantes comme (presque) toujours… Néanmoins leur lecture me laisse plus que perplexe.
    Si je m’indigne des dérives indignes passées et actuelles liées au nationalisme, je ne peux ni ne veux oublier que mon grand père s’est fait tuer à la guerre en 1918 pour défendre SON pays contre un envahisseur impitoyable et que je persiste à croire qu’il nous a permis de retrouver notre liberté ; ni qu’actuellement, je suis la grand »mère de dux petits franco-tunisiens et deux autres franco-kabyles (avec toutes les joies qu’ils me procurent…et toutes les difficultés qu’ils rencontrent déjà ! ). Alors ? OK, marre des frapeaux, des étendards et autres symboles évoquant les frontières, MAIS impossible de refuser tout ce que représente la France !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s