Utopie à l’horizon

UTOPIE À L’HORIZON (Yannis Youlountas)

Quand tu sauras t’aimer dans le miroir du monde,
Terrasser à jamais ton ombre aux dents immondes ;
Quand tu embrasseras les lèvres de la vie ;
Quand partout montera la fièvre de l’envie

D’être enfin généreux, ouvert et débonnaire,
Compagnon chaleureux envers tes congénères ;
Quand ton bouillon, l’hiver, sera celui de tous
Et quand, l’été, ton verre aura la robe douce

Du vin de l’amitié enivrant nos foyers
Sans serrure, en quartier de bonheur festoyé ;
Quand ton arme inutile, enterrée en morceaux,
Sera l’engrais fertile et le grain au berceau ;

argent 4
Quand l’or ne sera plus qu’un minerai banal
Et l’argent, révolu, un pion artisanal
Pour les damiers de jeux sans nul autre intérêt
Que le ludique enjeu d’être ensemble inspirés ;

Il sera temps de vivre, heureux, libres et frugaux.
L’utopie hors des livres et les humains égaux,
Vivre sans se soumettre à la moindre frontière,
Vivre sans dieu ni maître et sur la Terre entière.

croissance 7

compétition

Publicités

Une réflexion sur “ Utopie à l’horizon ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s