Mardi 21 juillet le CERCLE au kiosque du Mail

En ces temps estivaux, le Cercle 49  vous invite à délaisser un peu  les écrans d’ordi  et propose de se retrouver mardi 21 juillet à partir de 18 heures au kiosque du jardin du Mail.  Essayons de voir ensemble ce qui peut être fait ici en pays angevin pour ne pas déserter la révolte grecque, pour venir en aide à la jeune ZAD d’Oléron , pour réagir localement à l’approche de la COP 21,  pour soutenir les demandeurs d’asile, pour préparer les Café repaire de rentrée… Bref, comme dit Yannis Youlountas dans un de ses derniers mails  « pour multiplier les rencontres par-delà nos différences : des rencontres entre les diverses façons de penser et d’agir qui composent les mouvements et les luttes pour la sauvegarde de l’humain et de la terre contre le pouvoir mortifère de l’argent. »

Occupons l’espace public ! Faisons y entendre d’autres voix, d’autres voies…Y’aura des tables et des pliants, apportez à boire et à manger.

Grèce 16Dans le cadre du projet du Cercle ( création d’espaces de rencontre et d’éducation populaire, ouverture aux alternatives à ce monde de brutes ), nous montons un groupe d’expression artistique Les pieds ici, les yeux ailleurs ( chanson et théâtre essentiellement ) à visée sociale et humaniste. Groupe qui sera amené à proposer son soutien aux divers mouvements de lutte ainsi qu’à initier des actions de rue. L’idée est d’être assez nombreux pour pouvoir répondre présent aux appels des résistances ici et là sans se prendre trop la tête avec des contraintes de répétition ( en comptant tantôt sur l’un, tantôt sur l’autre ).

Pour tous ceux qui souhaitent donner un coup de main à ce projet, venez nous rencontrer  mardi 21 juillet à partir de 18 heures au kiosque du jardin du Mail  avec vos textes, vos instruments, vos idées… Il n’y aura PAS de casting, qu’on se le dise !
Et surtout, ne vous trompez pas de Cercle : RDV kiosqueLe nom Les pieds ici, les yeux ailleurs est extrait d’un poème de Victor Hugo ( Les rayons et les Ombres 1840 ) dans lequel il dit de l’utopie :
Le poète en des jours impies
Vient préparer des jours meilleurs.
Il est l’homme des utopies;
Les pieds ici, les yeux ailleurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s