Message du cœur d’Athènes

Il y a des jours comme ça où l’Histoire nous porte et élimine toute fatigue.
Des jours où l’on ne sent plus son corps et où le stress et l’épuisement peuvent aller se rhabiller.
Des jours où l’arbre commun de la lutte, par-delà nos différences, fleurit puis fructifie, malgré le gel et la grêle, malgré les clivages et les doutes, malgré la tentation du dogmatisme et du sectarisme.
Il y a des jours où le temps semble suspendu et l’espace courbe, où les frontières s’effacent devant la fraternité et la solidarité, où l’imaginaire social se libère et regarde au-delà des opinions préfabriquées.
Des jours qui nous rappelle pourquoi il est si important de ne rien lâcher, même quand les temps sont durs, et de lutter, coûte que coûte, chacun à notre façon.
L’OXYGÈNE DU OXI ARRIVE pour toutes celles et ceux qui étaient fatigués ou avaient besoin de reprendre leur souffle.
Et il n’est pas un fin en soi. Bien au contraire : il est une étape, un moment charnière, un pont au-dessus des abîmes de la résignation, sur le long chemin vers l’utopie.
Bravo et encore merci à tou-te-s.
Yannis Youlountas

Grèce 2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s