Puisqu’on vous l’écrit… droit de réponse

ZadistesLa presse locale ayant jugé opportun de s’émouvoir de la violence de « l’assaut » que nous avions donné aux bureaux de la FDSEA49, il nous semblait à notre tour indispensable de remettre quelques pendules à l’heure… en image et en musique. Bon visionnage.

Conformément à la loi « presse »
 article 13, alinéa 1, nous exerçons notre droit de réponse, suite à deux articles, accompagnés d’une photographie qui a été fournie par un particulier sans notre consentement, parus dans vos éditions web et papier les 18 et 19 mars dont l’un est intitulé « des Zadistes investissent la FDSA49 » . Ces articles laissent en effet croire dans leur forme, qu’un journaliste était présent lors des faits relatés, alors que la totalité des informations nécessaires à leur rédaction lui a été fournie à posteriori par la FDSEA. Ces articles, affirmatifs et péremptoires dont votre journal ne se distancie à aucun moment, constituent une version partiale des faits, contraire à toute déontologie journalistique. Nous n’avons à aucun moment été consultés pour relater notre version, ni même  n’avons autorisé la publication de cette photographie prise par un membre de la FDSEA, alors même que cette organisation fait état d’une procédure judiciaire en cours à notre encontre. Ces articles constituent d’ailleurs une ingérence intolérable dans ce dépôt de procédure.Ils utilisent à notre sujet des formules que nous jugeons diffamatoires, au regard des faits réels dont vous n’aviez qu’une connaissance partisane. Nous tenons à disposition une vidéo complète, démontrant l’inanité des accusations portées dans ces articles et espérons, en sus de la publication légale in extenso de ce droit de réponse , accompagné de la même photographie, des rectificatifs en conséquence.

clownEt pour finir, un clin d’œil cinéphile qui nous vient du Mans :

Soutien à Angers

Publicités

2 réflexions sur « Puisqu’on vous l’écrit… droit de réponse »

  1. Voici le mail mensonger que nous avons reçu depuis. Ils étaient donc, là, invisibles, en mission secrète, aux côtés sans doute de l’officier des renseignements généraux présent…. A moins que celui-ci ne travaille lui aussi à mi temps chez Ouest Rance…

    « Bonjour,
    Nous ne donnerons pas suite à votre droit de réponse. Nous étions sur place, l’un de nos reporters a assisté à la scène, il a relaté ce qu’il a vu et entendu.

    Bien cordialement
    Arnaud Wajdzik
    Directeur départemental Ouest-France « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s